Get Adobe Flash player

FAQ’S

Qu’est-ce que « BACA » ?

« Bikers Against Child Abuse », qui peut se traduire par « Bikers contre la maltraitance des
enfants » est une association américaine à but non-lucratif, de type 501-C-3, qui existe pour fournir  aide, confort, sécurité et  soutien aux enfants qui ont été sexuellement, physiquement, et psychologiquement  abusés.
Nous sommes attachés au principe que l’un des droits fondamentaux de l’enfance est de grandir dans un environnement sûr et protégé. Quand la famille des enfants et l’entourage ont échoué, nous sommes prêts à le leur fournir.
« BACA » est un organisme solide de personnes dévouées qui sont prêts à sacrifier tout et tous, afin
de protéger et de sécuriser le droit fondamental des enfants à une enfance heureuse.

 

chain_divider

 Comment est structuré « BACA » ?

« BACA » a une structure à plusieurs niveaux.
L’organisation est dirigée par un Conseil Exécutif National (CEN) qui est composé de sept membres
élus. Ceux-ci ont prouvé leur dévouement envers les enfants et à « BACA », et ont pris des responsabilités au sein de l’organisation.
Le palier suivant est le Conseil National d’Administration (Nouveau Brunswick), qui est composé de membres du CEN, et des représentants élus dans chaque État du pays. Le Nouveau-Brunswick a des responsabilités et un droit de regard sur les affaires nationales. Les membres ont aussi des responsabilités individuelles au sein de leurs Etats respectifs.
Chaque Etat a un Conseil d’Administration, qui est composé de chapitres locaux « BACA ». Tous les membres du Conseil National siègent au conseil exécutif du Conseil de leur Etat respectif. Les membres du Conseil d’Etat Directeur sont les élus de chaque chapitre au sein de cet État.
Dans le cadre du Conseil d’Etat, les différents chapitres de chaque Etat gèrent les rapports de
« BACA ».
Chaque niveau a des responsabilités dans les attributions pour lesquelles il a été élu.

 

chain_divider

 

 Pourquoi « BACA » est-il nécessaire ?

« BACA » a été fondé par Jean-Paul Lilly Chief.
Chief possède une licence médicale concernant le milieu social du travailleur, est enregistré en tant
que thérapeute / superviseur, et exerce comme professeur à temps partiel à l’Université de Brigham
Young. Il pratique depuis vingt ans, dont la plupart du temps dans le traitement des enfants maltraités.
Chief est devenu tout à fait conscient que si le système a été en mesure d’offrir beaucoup dans la
manière d’aider les enfants à guérir, il restait des lacunes.
Les deux lacunes majeures: assurer la sécurité des enfants et fournir des fonds pour leur traitement.
Même avec l’intervention du tribunal pour préserver les enfants contre d’autres abus, grâce à la mise en place d’ordonnances de protection et l’exclusion des auteurs des quartiers, ceux-ci restent tout de même au contact des enfants. Il serait naïf et trompeur de croire que les responsables de l’application des lois pourrait protéger ces enfants de leurs auteurs de façon continue. En outre, de nombreux enfants victimes de violence n’ont pas droit au financement d’un traitement parce que leur cas ne répondait pas aux exigences de base des règles de preuve, et les dossiers sont fermés. Bien qu’il puisse être évident que l’enfant a été maltraité, celui-ci pourrait ne pas recevoir de prestations pour une thérapie parce qu’il avait trop peur de fournir suffisamment de preuves pour que l’affaire soit poursuivi. Chef a noté qu’en assurant la sécurité des enfants, ils sont plus à même de dire la vérité parce que les menaces proférées par l’agresseur sont compensés par la présence de motards dévoués, qui sont devenus sa famille.
« BACA » œuvre également pour les enfants en les accompagnant lors de la procédure judiciaire et
aux audiences de libération conditionnelle, en les escortant à l’école ou pour faire des courses, si
nécessaire, et bien d’autres façons de s’assurer que les enfants n’ont plus peur et peuvent retrouver leur niveau antérieur de fonctionnement adaptatif .
L’un des plus grands atouts de « BACA » pour les enfants est cette attitude unique des familles de
Bikers. Les Bikers sont un groupe étroitement lié. Les valeurs de fraternité et de famille ne sont pas seulement une façon de vivre, mais un mode de vie. Un pour tous et tous pour un, n’est pas seulement une devise, il est une réalité. Les enfants ont un sens étonnant de l’honnêteté et de la confiance. Les enfants peuvent sentir quand on leur dit la vérité ou qu’on leur ment. Quand un grand groupe de motards roule vers la maison d’un enfant pour l’aider et défendre son honneur, que ces motards disent à l’enfant qu’il ne faut plus avoir peur parce que les motards sont là, les enfants ont le sentiment de sécurité d’une fraternité. Les enfants comprennent que les agresseurs sont des lâches qui s’attaquent à l’impuissance. Après que les enfants ont été adoptés dans la famille « BACA », ils ne sont plus impuissants.

 

chain_divider

 

 Comment est né « BACA » ?

« BACA » a commencé avec l’idée d’aider un enfant blessé. Cet enfant avait huit ans à l’époque, et a eu tellement peur de ses agresseurs qu’il ne voulait pas quitter sa résidence. Chef, ayant vécu de bonnes expériences avec les motards dans sa jeunesse, a décidé d’inclure ce garçon dans son cercle de motards. Quelques semaines plus tard, ce garçon a été vu faire du vélo dans toute la ville et jouer avec d’autres enfants. L’idée de rassembler la communauté des Bikers à la défense et au soutien des enfants a été actualisé en 1995. Lorsque les premières visites et adoptions d’enfants blessés ont eu lieu, 27 motos étaient présentes. De là, ce n’était qu’une question de temps avant que le mot se propage rapidement sur ce qui se passait dans l’Utah. Peu de temps après, le premier chapitre dans l’Utah s’est formé. Un autre chapitre a été formé dans l’Utah, puis en Oklahoma et au Texas, et le reste fait partie de l’histoire« BACA ». Ce qui avait commencé comme une idée a été actualisée par l’amour dévoué et sincère de motards à travers le pays.

 

chain_divider

 

 Qui sont les membres de « BACA » ?

Les membres de « BACA » viennent de tous horizons. Il y a des avocats, des agents des forces de
l’ordre, des manutentionnaires, des chefs d’entreprise, des enseignants, des retraités, des thérapeutes, des travailleurs du bâtiment, des secrétaires, des agriculteurs, des éditeurs de journaux, des personnalités de la radio et des manœuvres. Il s’agit d’une liste restreinte d’un chapitre  BACA . Tout le monde, en fonction de son temps disponible, peut participer. L’engagement et l’énergie sont les bienvenus.

 

chain_divider

 

 Ce qui est nécessaire pour devenir un membre de « BACA » ?

Pour devenir un membre à part entière « BACA », une personne doit pratiquer régulièrement la
moto. Elle doit être âgée de 18 ans ou plus. Elle ne doit pas avoir d’antécédents et de condamnations pour
crimes violents ou abusifs envers les enfants. Elle doit assister aux réunions mensuelles, les audiences et autres événements « BACA » et rouler avec le chapitre pendant un an. Elle est ensuite présentée au Conseil d’Administration et doit être accepter par un vote à l’unanimité pour devenir membre.

 

chain_divider

 

 Quelles mesures sont prises pour s’assurer qu’aucun pédophile ne puisse devenir membre de « BACA » ?

Comme indiqué précédemment, tous les candidats membres doivent passer une vérification des
antécédents. Ils doivent assister à 80% des réunions et événements « BACA » pendant leur première année et doivent être approuvés dignes à l’unanimité par un conseil d’administration. Une protection supplémentaire est mis en œuvre par une politique qui ne permet pas à un seul membre d’être seul avec un enfant. Suivant la même politique, il doit y avoir un membre du même sexe que l’enfant inclus dans n’importe quel type de visite.

 

chain_divider

 

 Les membres reçoivent-ils une formation au sein de  BACA  ?

Chaque chapitre « BACA » travaille avec un professionnel qualifié en santé mentale (LMHP) qui se
trouve en tant que membre non-votant du Conseil « BACA » de l’Etat. Ce professionnel est chargé de mener des formations bi-annuelle pour les membres « BACA » sur des questions telles que traumatismes de l’enfance, les effets de l’abus sur les enfants, les moyens efficaces de traitement de la maltraitance infantile, la conduite de motards avec les enfants, et d’autres sujets pertinents à la sécurité et mise en œuvre en douceur de notre mission auprès des enfants. Bien que nos LMHP soient issus de disciplines différentes, leur dévouement et leur désir de nous aider dans notre mission nous rassemblent.

 

chain_divider

 

Comment « BACA » protège ses membres des accusations de maltraitance d’enfants ?

Premièrement, les membres « BACA » doivent faire en sorte que le renvoi soit un cas légitime. Il y a des gens qui vont tenter de profiter de notre bonté pour leur propre profit, et notre bonté ne doit jamais être confondue avec de la faiblesse. Il y a plusieurs chemins à prendre pour obtenir des informations de base sur un cas de référence. Il y a des rapports de police qui sont examinés, transcriptions des débats judiciaires, et les dossiers médicaux, qui peuvent être et sont utilisés comme moyens de vérification. Dans certains cas, des entrevues avec la famille et des amis peuvent être utile pour établir ou discréditer un signalement. Une fois que le cas est établi, les membres se font une idée sur les personnes concernées assez rapidement. Toute information qui ne semble pas avérée est adressée à tous les membres.
Deuxièmement, nous avons au moins deux membres présents, en permanence, lors des rencontres
avec des personnes signalées. Non seulement cela donne une meilleure protection contre des accusations, mais cela permet également à nos membres une meilleure compréhension et interprétation de la situation avec l’enfant abusé. Cela ajoute aussi au sentiment de sécurité pour l’enfant maltraité d’être entouré d’amis.

 

chain_divider

 

 Comment « BACA » reçoit des signalements ?

Les membres « BACA » reçoivent des appels de parents, de tuteurs, de la police, des organismes de
garde d’enfants, etc… qui nous informent de signalements possibles. Une fois que nous recevons un appel, il faut alors vérifier que c’est un cas réel de violence envers les enfants. Nous demandons aux personnes concernées de signaler tout abus aux autorités avant de pouvoir y participer. Nous leur donnons des instructions quant à la personne à contacter dans leur région. Cela garantie non seulement l’application des lois, mais implique aussi les organismes de garde d’enfants concernés en cas de besoin. Cela élimine aussi les fausses allégations que nous voyons de temps en temps. Certaines personnes pensent à tort que nous assurons un service, ce qui n’est pas le cas.

 

chain_divider

 

Comment « BACA » est perçu par le grand public ?

Parce que nous sommes Bikers, il y a des moments où l’ignorance peut être compréhensible, mais il
existe des inquiétudes non fondées à propos de « BACA ». Les médias, Hollywood et certains auteurs peux scrupuleux, ont stéréotypé les Bikers comme des gens à craindre. En raison de ces idées fausses sur les Bikers en général, l’image de « BACA » est parfois tronquée.
Afin de contrer les idées fausses, les chapitres « BACA » conduisent et assistent à des événements
communautaires pour répondre aux questions du public. Ce n’est pas seulement sensibiliser le public à ce qu’est « BACA », ils contribuent également à sensibiliser sur la maltraitance des enfants et mette en évidence un lien extrêmement efficace grâce à laquelle l’épidémie peut être endiguée. Les présentations publiques ont également révélé un moyen très efficace pour les gens à s’impliquer dans la prévention de la maltraitance des enfants. Après quelques minutes d’entretien avec les gens, ils comprennent notre engagement auprès des enfants et sont très favorables. Maintes et maintes fois nous entendons des commentaires tels que : comment puis-je aider ?… Disposer de quelqu’un sur la durée est vraiment important… Et j’aurais souhaité que vous soyez là quand j’étais gamin…
D’autre part, nous ne sommes pas particulièrement populaire auprès de ceux qui ont été incarcérés
pour leurs actions contre les enfants. Nous ne sommes pas populaire auprès de ceux qui s’attaquent aux enfants. Nous avons, font, et continueront de nous faire des ennemis de ceux qui portent atteinte aux enfants.

 

chain_divider

 

Comment « BACA » est perçue par les services de police?

« BACA » est bien perçue parce que nous appliquons la loi. Notre mission elle-même prévoit qu’il
n’est pas question de faire le travail des autorités. Malgré cela, nous prenons des mesures pour dissiper le moindre doute.
Les représentants des chapitres se réunissent de manière informelle avec les autorités policières
(LEO dans la terminologie de motards) afin de présenter « BACA ». Des brochures d’informations sont distribuées avec une invitation ouverte pour une réunion afin de répondre aux questions des différents services. « BACA » applique également la loi lorsque l’on prend un signalement dans un domaine particulier, dans le cas où des résidents pourraient avoir des inquiétudes au sujet d’un grand groupe arrivant dans leur communauté. Il s’agit d’assurer à la police que notre mission n’est pas de prendre des mesures d’autodéfense contre les auteurs. Cela rend également plus facile la tache de la police pour rassurer les citoyens et qu’ils n’ont rien à craindre de nous. La police peut exercer une présence temporaire dans une zone où nous sommes, de parler à quiconque peut être impliqué, et aussi voir comment nous fonctionnons. De nombreux services de police nous ont escortés jusqu’à la maison de nos enfants.
Nous avertissons la police quand nous allons recueillir un témoignage, à la demande de la famille.
Cela facilite l’action des policiers impliqués. À bien des égards, nous nous distinguons par notre façon de collaborer avec la police.

 

chain_divider

 

Comment « BACA » soutien la loi pour protéger et aider les enfants?

Par notre statut 501-C-3, tout lobbyisme est interdit à l’association. En tant qu’organisation, nous
sommes incapables de soutenir la législation, mais par le vote des individuel libres à nous de nous exprimer selon notre meilleur jugement. Collectivement, l’ensemble des votes individuels a
un grand impact sur les lois actuelles, qui ne parviennent pas à protéger ou faire valoir la protection de nos enfants traumatisés. Nous pouvons, en tant qu’individus, apporter le soutien d’autres organisations qui facilitent le lobbying des projets de loi au Sénat et au Congrès.

 

chain_divider

 

Comment « BACA » est-elle actuellement financée ?

« BACA » est financé par les dons du public. Nous vendons des articles tels que des chapeaux, teeshirts,des couvertures, des tasses, épinglettes, etc… Certains dons proviennent de sociétés ou d’autres organismes de bienfaisance comme les clubs Rotary, Lions, Eagles, Shriners, des groupes de rock populaire, des célébrités, des chefs d’entreprises privées , ainsi que d’autres clubs de motards et autres organisations. De nombreux membres « BACA » ont fait des sacrifices personnels, en utilisant leurs propres fonds pour participer à la réalisation de la mission.

 

chain_divider

 

Comment les fonds sont distribués au sein de « BACA » et à quelles fins ?

Actuellement, la plupart des fonds sont collectés et utilisés par les différents chapitres. Pendant
longtemps, la philosophie de « BACA » a été d’utiliser les fonds dans les communautés d’où ils
proviennent.
Les destinations des fonds sont multiples. Les coûts administratifs, par exemple, comprennent les
frais téléphoniques, les services Internet, le site web, les frais postaux, les fournitures de bureau,
l’impression de brochures …
Quand on visite un enfant, nous utilisons également nos ressources financières pour lui fournir des
souvenirs « BACA » comme un gilet, des patchs, des pins, un ours en peluche « BACA », une couverture et des jouets afin de donner à l’enfant un sentiment de sécurité et d’appartenance. La veste a un petit patch qui identifie l’enfant comme faisant partie de notre famille « BACA ».
« BACA » finance également un fond d’aide pour l’accès à une thérapie des enfants qui sont laissés
sans ressources. « BACA » a conclu des contrats avec des thérapeutes agréés, reconnus pour leur expertise dans le travail avec les enfants, et bénéficie d’un taux réduit d’honoraires. Le fond d’aide à la thérapie est également utilisé pour aider à financer les besoins de base des enfants, à savoir des fournitures scolaires, des activités sportives, la participation à des camps, des activités de loisirs, des articles de toilette, des vêtements, des lits, ainsi que tout ce dont l’enfant pourrait avoir besoin pour se sentir plus en sécurité dans son environnement. Dix pour cent des profits de chaque chapitre sont envoyés à la Commission nationale pour les coûts d’exploitation.

 

chain_divider

 

Qui gère au jour le jour les opérations de « BACA » ?

Il n’y a pas de personnel rémunéré à « BACA ». Les membres « BACA » sont bénévoles et apportent librement et volontairement leurs services. Chaque chapitre et les correspondants du Conseil exécutif d’administration régissent les opérations au jour le jour. Selon la répartition particulière des responsabilités des membres du chapitre, chacun peut offrir de son temps pour la coordination, l’organisation et l’exécution des divers activités, participer à la sensibilisation de la communauté, suivre l’évolution et les progrès des enfants dans le domaine judiciaire et dans le milieu familial. Il existe de nombreux postes au sein de chaque chapitre « BACA » avec des fonctions correspondantes, telles que le Président, le Vice-président, le secrétaire, le trésorier, le chargé de liaison BACA-enfant, le capitaine de route, le sergent d’armes, le responsable de la sécurité, le rédacteur du bulletin d’information, le spécialiste des événements, le coordonnateur du site Web, et toutes autres fonctions jugées nécessaires pour faire fonctionner le chapitre et remplir la mission « BACA ».

 

chain_divider

 

« BACA » fait-il l’objet d’audits réguliers?

« BACA » a été reconnue par l’Internal Revenue Service, en Juin 1998, une association d’utilité
publique, exonérés d’impôt, de statut 501-C-3. « BACA » est également considéré comme un organisme de bienfaisance en vertu des articles 509-A-1 et 170-b-1-A-VI du code de l’Internal Revenue. « BACA » peut recevoir des legs dons ou transferts, déductibles des impôts, en vertu de l’article 2055, 2106 ou 2522 de l’Internal Revenue Code. Bien que « BACA » ne puisse pas faire l’objet de vérifications annuelles, en raison de notre statut d’exonération fiscale, nos livres financiers sont ouverts à l’examen public. Nous estimons que moins de dix pour cent de tous les fonds donnés sont utilisés pour les coûts opérationnels,tandis que quatre-vingt dix pour cent va directement aux enfants. Pas un sou n’a jamais, ou ne sera jamais,utilisé pour récompenser une personne de son activité au sein de « BACA ».

 

chain_divider

 

Quels sont les besoins financiers de « BACA » ?

Notre besoin financier le plus pressant est pour les opérations journalières. Il a toujours été dans
notre philosophie de ne pas percevoir de cotisations au sein de « BACA », nous croyons que cela ne
devrait coûter de l’argent à quiconque pour se lever pour un enfant. La plupart des organisations nationales s’appuie fortement sur les cotisations pour financer leurs opérations, mais étant donné que nous sommes philosophiquement opposés à ce moyen de générer de l’argent de fonctionnement, nous comptons sur les dons de personnes généreuses et le bénévolat de nos membres. Actuellement, nous avons un grand projet, qui est un rêve pour nous, et qui doit être financé. Nous avons récemment reçu soixante-quinze acres de belle terre vierge, qui nous est donnée par un généreux propriétaire dans l’Utah. Notre désir est de construire un camp de loisirs et d’éducation sur ce terrain. Nous aimerions le faire fonctionner toute l’année et inviter les familles des victimes de violence, les enfants de tout le pays à venir pendant une semaine ou deux. Nous proposerions aux enfants des activités récréatives, fournirions aux parents des ateliers éducatifs et un repos bien mérité après l’inquiétude et le stress. Notre objectif serait de permettre le retour des parents chez eux, enrichis avec des informations actualisées et issues d’expertises pour les aider dans le processus de guérison à venir. C’est le prochain grand projet que nous avons.

 

chain_divider

 

Quelle est la signification du patch ?

Selon JP Lilly, le fondateur de « BACA », et Christy Sparte, le directeur artistique national et
créateur du patch « BACA », les éléments suivants portent pour signification :
– Le blanc représente l’innocence des enfants.
– Le rouge représente le sang versé des enfants.
– Le poing représente notre opposition à la maltraitance des enfants.
– La tête de mort est le symbole de la fin de la maltraitance des enfants.
– Les chaînes notre organisation unie.

 

chain_divider

 

 Énoncé de la mission « BACA » :

« BACA » existe avec l’intention de créer un environnement plus sûr pour les enfants maltraités.
Nous existons en tant qu’association de motards afin de permettre aux enfants de ne pas avoir peur du monde dans lequel ils vivent. Nous sommes prêts à apporter un soutien à nos amis blessés en les associant avec une organisation unie. Nous travaillons en collaboration avec l’Etat et les autorités locales, qui sont déjà en place pour protéger les enfants. Nous voulons envoyer un message clair à toutes les parties concernées par l’enfant maltraité : qu’un enfant fasse partie de notre organisation signifie que nous sommes prêts à apporter notre soutien physique et affectif à leur affiliation. Nous sommes présents pour protéger ces enfants contre de nouveaux abus. Nous n’approuvons pas l’usage de la violence ou de la force physique de quelque manière, cependant, si les circonstances sont de telle sorte que nous sommes le seul rempart contre de nouveaux abus sur un enfant, nous sommes prêts à faire obstacle.

 

Comment travaille « BACA » ?

L’action de « BACA » est organisé autour d’un contact central pour recevoir les appels de différents
organismes et d’individus. Cette personne est habilitée à reconnaître si un enfant a déjà eu des contacts et s’il est effrayé par son environnement. Ce représentant contacte « BACA » ou renvoie l’individu à contacter « BACA ». Le nom et l’adresse de l’enfant est donnée à nos chargé de liaison BACA/enfant. Le chargé de liaison détermine si la cause est légitime, ce qui signifie que les autorités sont contactées et que le cas est en cours de traitement. Des contacts sont établis avec la famille et une première rencontre avec l’enfant est organisée à leur domicile ou dans un autre endroit. Chaque chapitre « BACA », lors des rencontres, donne à l’enfant une veste avec un patch cousu « BACA » sur le dos. L’enfant est libre de porter le gilet ou non, et nous soutenons leur décision. L’enfant reçoit également des autocollants pour voitures et d’autres cadeaux, qui sont généralement donnés par le public. Ces visites initiales durent généralement environ une demi-heure.
Après ce premier contact, l’enfant reçoit les noms de deux membres « BACA », demeurant le plus
proche géographiquement, qui deviennent alors les correspondants privilégiés. Avant de devenir les
premiers contacts de l’enfant, les motards ont fait l’objet d’une vérification approfondie des antécédents,ont accompagné le chapitre pendant au moins un an et ont reçu un enseignement d’un professionnel de santé mentale. Chaque fois que l’enfant a peur et sent la nécessité de la présence de sa nouvelle famille « BACA », l’enfant peut faire appel à ces motards pour aller à « la maison des enfants »,où tout est réuni pour se sentir en sécurité et protégé. Les membres « BACA » et les sympathisants soutiennent également les enfants en fournissant des escortes pour ceux qui ont peur dans leur quartier; passent régulièrement autour de leur maison, les accompagnent au tribunal pour les audiences, assistent aux entretiens et restent avec les enfants s’ils sont seuls et effrayés. Les membres « BACA » ne vont jamais à « la maison des enfants » seuls et jamais sans la connaissance ou l’autorisation des parents. Notre mission n’est pas d’être engagée en permanence mais d’apprendre aux enfants et leurs familles à devenir autonomes. Nous serons disponibles aussi longtemps que l’enfant aura besoin de nous. « BACA » organise également d’autres activités pour les enfants tels que barbecues et fêtes.

 

chain_divider

 

Les interventions

 Intervention de niveau 1 :

Le groupe sera composé de façon à effectuer une visite en réunissant autant de membres « BACA »
que nécessaire. Nous allons passer en tant que groupe à la maison de l’enfant lorsqu’un des parents ou tuteurs est présent, afin de nous présenter à l’enfant avec un patch, des autocollants et nous ferons une photographie de l’enfant avec sa nouvelle famille de motards. Si l’enfant a peur, nous espérons que l’enfant va utiliser la photographie comme un réconfort pour transmettre le message «Je ne suis pas seul et vous ne voulez certainement pas vous frotter à ma nouvelle famille.”

 

Intervention de niveau 2 :

Si la précédente intervention n’est pas suffisante pour décourager de nouveaux abus ou harcèlements,plusieurs membres de BACA seront envoyés pour une nouvelle visite. Ce groupe de membres « BACA » créera une présence au domicile de l’enfant, étant visible à des moments où la famille est le plus exposée.
Le but de la présence de « BACA » est de décourager les abus et pour protéger les enfants et la famille, si nécessaire.

 

Intervention de niveau 3 :

Si la présence physique de nos membres « BACA » au domicile de l’enfant ne dissuade pas l’agresseur, une lettre officielle sera rédigée par le président de la section ou le vice-président et envoyée au domicile de l’agresseur. Cette lettre sera écrite sur papier à entête « BACA ». La substance de la lettre sera d’expliquer à l’auteur que nous sommes prêts à prendre toutes les mesures nécessaires pour devenir l’obstacle à de nouvelles violences.

 

 Intervention de niveau 4 :

Si le but de « BACA » est de ne pas provoquer à dessein un agresseur, nous demanderons la
localisation géographique générale du délinquant et nous mènerons une “campagne de sensibilisation de quartier”, pendant laquelle nous nous dirigerons vers le lieu qui nous a été donné. En faisant du porte à porte, les gens sauront qui nous sommes, nous donnerons des autocollants pour les enfants et nous distribuerons des plaquettes expliquant notre mission et comment nous fonctionnons. Si la présence ou l’adresse de l’auteur est connu d’un membre « BACA », nous éviterons tout contact. « BACA » ne tolère pas, ne soutient pas et n’utilise ni l’agression, la violence ou la force physique, de quelque manière que ce soit. Cependant, si une personne devait chercher à causer du tort à l’un de nos membres « BACA », nous répondrons avec engagement et loyauté pour protéger nos membres.

 

 chain_divider

 

Au tribunal
Nous avons également à comparaître devant le tribunal avec nos amis blessés. Le seul but de notre
présence physique est d’aider l’enfant à être moins intimidé et effrayé pour donner un témoignage précis sur ses abus. Si l’enfant demande notre présence dans la salle d’audience, le parent ou le tuteur de l’enfant doit en informer l’avocat de l’enfant, qui pourra donc intercéder en faveur de l’enfant au juge présidant l’audience. Absolument aucune confrontation physique avec l’auteur ne sera toléré par « BACA », et toute personne agissant de la sorte sera maintenue en dehors de la portée de BACA et sera tenu entièrement et uniquement responsable de ses actes. Lorsque cela est possible, les deux motards présents et désignés pour accompagner l’enfant seront ses contacts privilégiés. Étant donné qu’il n’est pas toujours possible pour les motards d’être présents, une requête peut être faite à l’ensemble des membres sur leur disponibilité et leur participation. Une liste avec les dates d’audiences sera conservée et mise à jour sur la ligne directe « BACA » en permanence.

 

chain_divider

 

Témoignage :

Je m’appelle Creed et je suis un membre de « BACA »(Bikers contre l’enfance maltraitée). Le sort en est jeté. Ma décision est prise. J’ai franchi la ligne. Je ne vais pas regarder en arrière, abandonner ou reculer.
Mon passé m’y a préparé, mon présent y trouve un sens, et mon avenir un objectif.
Je n’ai pas besoin de reconnaissance, de prospérité, de promotion, d’éloges ou de popularité. Je ne cherche pas à être reconnu, salué, considéré, ou récompensé. Je vis maintenant par mes actes en m’appuyant sur la force de mes frères et sœurs avec le même Idéal. Mon sort est scellé, il est dédié à la sécurité ultime des enfants. Ma route est étroite, mon chemin est rude, mes compagnons sont mes frères, mon guide est fiable, ma mission est claire. Je tourne le dos aux compromissions, déviations et illusions. Je ne reculerai pas devant le sacrifice, je serai ferme face à l’adversité, je ne négocierai pas à la table de l’ennemi.
Je roulerai et donnerai pour mes frères et les enfants blessés jusqu’à n’en plus pouvoir. Et quand je viendrai pour lui, il n’aura aucun problème à me reconnaître, car il va verra mon « back-patch » celui de mes frères, celui de la B.A.C.A. et il saura que je suis l’ un des siens. Je suis un membre de la B.A.C.A. ceci est mon serment.

Search

Categories